jeudi 2 octobre 2014

Healthy Lifestyle

Comme je vous l'expliquais ici, il y a quelques semaines, je me suis lancé un grand défi : celui de me sentir mieux dans mon corps en adoptant une meilleure hygiène de vie.

Avant tout, revenons en arrière : je n'ai jamais été en surpoids, mais après des années d'inactivité à manger du superflu, petit à petit, mon corps s'est aussi orné de superflu. J'ai pris quelques kilos, rien d'alarmant, mais j'ai surtout gagné en cellulite et perdu en fermeté. Cela ne m'a jamais vraiment complexée mais plus le temps passait, moins j'aimais mon corps.

Et au retour de vacances : le déclic. Je ne supportait plus ni ce corps mou et fatigué, ni le rapport que j'entretenais avec la nourriture et la gourmandise. Je ne mangeais pas pour vivre, je vivais pour manger. Je voulais me reprendre en mains, être en bonne santé, forte et sportive. Je ne voulais plus être une bonne vivante mais simplement vivante

Pendant des années, je me suis complètement laissée aller, sans penser au lendemain, me disant "on a qu'une vie, il faut en profiter", mais oui justement, on a qu'UNE vie, autant en prendre soin. Une seule solution s'offrait alors à moi : changer de mode de vie. Un corps ne change pas en quelques jours comme par magie, cela demande du temps, une grande implication et une forte motivation. Mais surtout, il n'y a rien de plus efficace que la volonté de changer.

Je suis très fière de ce que j'ai entrepris car c'est représentatif de ce en quoi je crois vraiment : exit les régimes draconiens malsains et frustrants, l'équilibre alimentaire, il n'y a que ça de vrai pour être en bonne santé et éviter les kilos superflus. C'est peut-être plus long que d'autres méthodes, mais cela permet de revenir à son poids de forme sans violence et sans souffrance. Je ne suis pas frustrée, je ne maltraite pas mon corps et je suis toujours une grande gourmande ! J'essaie simplement de faire preuve de logique et de respecter mes envies et mes besoins.

Il n'y a rien de révolutionnaire dans ma démarche, simplement du bon-sens, des convictions et du naturel mais cela semble fonctionner sur moi, c'est pourquoi j'avais envie de vous parler des changements que j'ai opéré dans mon quotidien depuis maintenant presque un mois et demi.

1) Revenir à l'essentiel.

Mon objectif premier était de revenir à l'essentiel, de trouver un bon équilibre alimentaire afin de recevoir tout ce dont mon corps à besoin avec le moins de déchets inutiles possible afin de me délester naturellement de mes kilos en trop. J'ai décidé de commencer par une semaine de détox assez drastique afin de repartir sur de bonnes bases. C'était dur mais je voulais me faire violence et faire peau neuve avant de commencer mon rééquilibrage. Une fois cette semaine de restrictions passée, place à l'équilibre :

> Oublier les mots régimes et calories. Aucun régime ne marche sur le long terme et je sais de quoi je parle, j'ai fait Dukan il y a quelques années pour perdre 2-3 malheureux kilos. C'est du grand n'importe quoi, j'ai fini par croire que les fruits faisaient grossir mais que je pouvais boire du Coca Zéro sans culpabiliser... N'importe quoi je vous dis.

> Faire preuve de logique en faisant confiance à la nature : la nature est bien faite et ce qu'elle a à nous offrir est généralement plein de bonnes choses tandis que les plats préparés et industriels sont pleins de sucres, additifs et matières grasses inutiles qui polluent notre corps.  J'évite donc au maximum les produits trop transformés et j'ai supprimé la junkfood de mon quotidien. Si j'en ai vraiment envie, j'essaie au maximum de privilégier le fait-maison.

> Réduire ma consommation de féculents : surtout dans le but d'éviter les produits transformés, notamment les pâtes et le pain blanc, trop raffinés et peu intéressants sur un plan nutritionnel. Je leur préfère désormais le pain complet, le quinoa, les légumineuses, etc. Et surtout ne plus les considérer comme le centre de mes repas (genre pâtes carbo ou sandwich tous les jours) mais comme un accompagnement. C'était assez difficile au début mais mon corps s'est habitué et j'en ressens moins le besoin.

> Ne plus consommer de produits laitiers au quotidien. J'avais déjà arrêté de consommer du lait tel quel depuis quelques mois, mais il restait les yaourts, et surtout le fromage et le beurre que j'adore et que je consommais tous les jours. Je les garde pour me faire plaisir le weekend désormais ou en cas d'occasion spéciale.

> Ne surtout pas bannir les matières grasses et le sucre, afin d'éviter au corps de se mettre en situation de manque et de tout stocker. Je me contente de faire attention au beurre et j'essaie de favoriser les bon gras et sucres (huile d'olive et sirop d'agave par exemple). Un peu de beurre de temps à autre ne fait pas de mal si on mange bien le reste du temps.

> Boire beaucoup d'eau. Un classique oui, mais non négligeable : ça favorise la sensation de satiété et aide en plus à bien éliminer.

Commencer la journée sainement avec un délicieux smoothie

Cela doit surement vous sembler très restrictif et c'était aussi le cas pour moi qui suis très gourmande. Mais bien manger est vite devenu une habitude, je découvre de nouvelles recettes, de nouveaux aliments et j'adore ça ! Assez rapidement, je me suis sevrée du sucre, j'en ai moins envie et cela m’écœure plus rapidement. Mes sensations changent et je trouve du plaisir dans le frais, le vrai et ça me convient parfaitement. C'est un choix dont je suis très fière et je ne me sens absolument pas frustrée ou punie. 

2) Savoir compenser afin d'éviter culpabilité et frustration.

Le point essentiel est de garder à l'esprit que ce n'est pas un régime, mais bel et bien mon nouveau mode de vie. Je ne me prive pas, mais j'apprends à compenser. Personne n'est parfait et heureusement ! Ce serait bien ennuyeux de ne manger que des choses saines et raisonnables tout le temps. Savoir s'accorder des plaisirs, c'est super important. Tout est question d'équilibre.

> Savoir se faire plaisir. Se priver n'a rien de bon, cela ne fait que créer des frustrations et ce n'est pas viable sur le long terme. Au contraire, un petit plaisir de temps en temps, c'est la clé du succès sur le long terme ! Une pizza, si on mange bien le reste du temps, ce n'est pas grave du tout !

> Savoir anticiper et compenser : si j'ai un restaurant de prévu, pas question d'y aller pour manger 3 feuilles de salade pendant que les autres se régalent. Je mange léger le repas d'avant et/ou celui d'après en évitant les matières grasses et les féculents et c'est oublié !

Une part de tourte : ok, mais avec salade sans sauce et fruit en dessert

3) Etre à l'écoute de son corps et renouer avec ses sensations.

Le but n'étant pas de s'affamer et se sous-alimenter mais de ne pas manger plus qu'il ne le faut. Souvent on mange plus par envie de manger et gourmandise que par réelle nécessité. Il faut apprendre à se contrôler et ne plus être esclave de ses pulsions. Voici quelques unes de mes astuces :

> Faire le tri dans ses placards et bannir la malbouffe de la maison. Il est plus facile de manger sainement si l'on a pas de tentations. Loin des yeux, loin du cœur !

> Analyser sa faim : ai-je vraiment faim ? Comment j'ai faim ? Oui ça peut sembler idiot, mais ce sont des questions à se poser car on mange souvent par réflexe et par ennui. Il est donc important de s’interroger sur sa faim et d'y répondre de façon appropriée.

> Bien manger le matin, un bon déjeuner, ne pas zapper le goûter et dîner léger. En effet, le soir le corps n'a pas besoin d’énergie pour dormir contrairement au matin. Les premiers jours j'avoue avoir passé des nuits difficiles à ne penser qu'à mon petit déjeuner du lendemain. Cette sensation de dormir le ventre vide me rendait folle, puis je m'y suis habituée et je dois reconnaître que je n'ai jamais aussi bien dormi ! Et penser à goûter est aussi très important pour moi, c'est la pause gourmande et saine qui m'aide à patienter jusqu'au dîner. Du pain complet avec du chocolat noir et un fruit par exemple, c'est bon et ça cale bien !

4) Se bouger !

Si l'alimentation fait le gros du travail, faire du sport c'est important aussi pour avoir un corps en bonne santé et tonique. J'ai toujours détesté le sport mais on ne peut pas prétendre mener une vie saine sans se bouger un minimum, j'essaie donc de m'y mettre, à mon rythme.

> Marcher le plus possible, être active au quotidien, prendre les escaliers, etc. c'est déjà une bonne base.

> J'essaie d'aller courir 2 fois par semaine. Je suis super nulle, j'ai du mal à tenir plus de 10 min mais ça me fait du bien et je progresse tout doucement.

> Je fais à mon rythme le fameux Bikini Body Guide de Kayla Itsines, c'est super dur, alors je ne force pas, je fais ce que je peux.

> Un petit peu de yoga. J'ai l'air ridicule mais ça détend tellement, rien de plus agréable. 

5) Aller plus loin :

Lorsque l'on opte pour un mode de vie plus sain, forcément, cela soulève beaucoup de questions liées à notre consommation, à l'écologie, au bio, au bien-être animal, aux problématiques sanitaires, etc. Cela fait un bout de temps que ces sujets me passionnent, mais on ne peut pas être parfait. Je lis beaucoup, j'apprends et j'essaie de changer des petites choses, petit à petit.

> Savoir ce qu'il y a dans mon assiette : choisir des aliments non transformés (ou le moins possible) et toujours lire les étiquettes. En général, plus la liste des ingrédients est longue avec des mots que l'on ne connait pas, moins c'est bon pour nous !

> Réduire ma consommation de viande. J'essaie de ne plus en manger le soir pour le moment, et un jour sur deux si possible. 

> Délaisser le blanc au profit du brun : je pense notamment aux pains, farines et sucres. Peu intéressants nutritionnellement, ils partent en plus super rapidement dans le sang, mieux vaut favoriser les aliments complets et non raffinés donc !

> Faire attention au gluten : non pas que j'y sois allergique mais l'éviter favorise la consommation de produits bruts et non transformés et donc offre une alimentation plus saine avec moins d'additifs etc. En plus, cela permet de découvrir de nouveaux ingrédients et saveurs, ce qui n'est pas pour me déplaire en grande curieuse culinaire que je suis.

Exemple parfait d'un repas sans viande et sans gluten : courgettes et quinoa avec un peu de feta en option

Mon bilan :

Voilà comment, en faisant preuve de bon sens, naturellement mon corps se débarrasse de ce qui l'encombrait. J'ai perdu 3 kilos et tranquillement, je me rapproche de mon objectif.

J'ai eu très peur au début, peur de ne penser qu'à ce que je ne pouvais plus manger, peur de ne pas être assez forte et de laisser tomber au bout d'une semaine. J'ai finalement rapidement pris de nouvelles habitudes, ma vision des choses et mes envies ont changées. Je suis en pleine forme, je n'ai plus envie de grignoter, je vois mon corps se galber, et je me sens bien mieux dans ma peau.

Et surtout, un sentiment prédomine : je suis très fière de moi, je découvre que je sais faire preuve de volonté et j'ai de plus en plus le gout de l'effort. Je me sens mieux dans ma tête, ça me redonne confiance en moi et c'est le plus important à mes yeux. Et attention révélation : je me vois devenir sportive et AIMER ça, moi qui m'en croyais totalement incapable.

****

Voilà pour les idées essentielles de mon nouveau "way of life". J'espère que ce n'était pas trop long et qu’éventuellement cela vous motivera si vous souhaitez aussi changer vos habitudes. C'est tout nouveau pour moi, je reviendrai vous en parler dans quelques semaines avec plus de recul, mais je trouvais intéressant de vous livrer mes premières impressions. 

N'hésitez pas si vous avez des questions ou des choses à ajouter, je serais ravie de lire vos expériences et conseils.

P.S. Si vous souhaitez voir plus de photos de mes repas, c'est par ici

31 commentaires:

  1. Moi aussi je suis fier de toi ! Car ton approche de l'équilibre alimentaire est très semblable à la mienne, que j'applique depuis 2012. Je n'ai jamais été gros, mais je ressentais le besoin de mettre de l'ordre dans ma façon de manger (et dans mes bilans sanguins) sachant que je prends l'essentiel de mes repas à l'extérieur. Je peux te dire qu'avec pratiquement les mêmes principes ci-dessus j'ai perdu 5-6kg depuis, naturellement et sans jamais chercher à me restreindre !
    Maintenant je peux te dire ce que j'ai pensé en te voyant en maillot de bain cet été ;)
    Certes, tu m'as paru plus enveloppée que sur les premières photos que j'avais vues sur ton blog, mais pas d'une façon désagréable, faisant plutôt penser aux femmes des tableaux de la Renaissance^^. On peut dire que tu as de la chance de prendre des kilos superflus d'une manière harmonieuse, car à taille et poids égal d'autres filles deviennent beaucoup moins gracieuses ! Mais c'est pas une raison pour ne pas faire d'effort et se négliger, et ta démarche est un investissement de long terme non seulement pour tes formes, mais aussi pour ta forme ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est surtout à ma forme future que je pense, comme tu le dis, c'est un investissement de long terme. J'adore manger, mais je veux pouvoir le faire encore longtemps, sans problèmes de santé pour m'en empêcher !
      Merci pour ton commentaire en tout cas !

      Supprimer
  2. Ton article est hyper intéressant et ça me donne pas mal envie. Voilà quelques temps que j'aimerais m'y mettre mais ce n'est pas toujours évident lorsque l'on vit encore chez ses parents et que ce n'est pas nous qui faisons à manger. Au moins j'ai la chance que mes parents soient des adeptes des produits le moins transformé possible. Depuis toute petite, je n'arrive pas à manger de produits crus (légumes et fruits), mais j'incorpore les fruits et les vitamines qui me manquent à l'aide de smoothie. Pour le peu que j'en bois pour le moment, j'en ressentais directement les effets : un coup de boost et des gouts que je ne connaissais pas forcément.

    J'attends ton retour d'ici quelques mois et je vais tacher, maintenant que j'aurais mon chez moi, d'adopter un nouveau mode de vie, assez proche du tien. Merci pour le témoignage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai que ce n'est pas facile lorsque l'on vit chez ses parents, mais tu peux essayer de cuisiner avec eux de temps en temps pour changer de petites choses ou même cuisiner à leur place, par exemple une fois par semaine, et tout le monde sera ravi je suis sure, on passe toujours de bons moment en cuisine !
      Pour les smoothies, pense à y ajouter des légumes (céleri, chou kale, épinards...), je n'ai pas encore eu l'occasion d'essayer mais j'en entends beaucoup de bien.
      Merci beaucoup pour ton commentaire, ça me fait hyper plaisir de savoir que ma démarche vous intéresse :)

      Supprimer
    2. C'est vrai que l'on passe toujours de bons moments en cuisine, mais ça va changer d'ici peu puisque je ne serais plus chez mes parents, je pourrais alors me pencher un peu plus sur le sujet. C'est vrai que j'entends beaucoup de bien de l'ajout des légumes dans les smoothies, à tester à l'occasion, ce sera toujours ça de gagner et des légumes en plus dans mon alimentation. :) Si jamais tu testes, je serais ravie d'avoir ton avis !

      Supprimer
  3. Cet article est fascinant ! Moi qui cherche depuis quelques mois à changer mes habitudes alimentaires, qui ne sais pas faire la différence entre "j'ai faim" ou "j'ai envie de manger" et qui cède à mes pulsions et mes envies... je dois vraiment en prendre de la graine ! Je vais tâcher de suivre tes conseils, mais petit à petit, par peur de lâcher trop vite :)

    Merci encore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est la clé du succès d'y aller étape par étape. Un changement trop radical et c'est souvent l'échec assuré.
      Si la gestion de la faim est ton plus gros problème, tu peux commencer par "travailler" la dessus. Prends le temps de te poser, de respirer, de boire un grand verre d'eau, de faire une promenade, je ne sais pas et de voir après un moment si vraiment tu as faim ou pas. Quand on a vraiment faim, on le sait en général (ventre qui gargouille, faiblesse, etc). Mieux vaut prévenir que de se jeter sur tout ce qui nous tombe sous la main donc pense à bien manger au cours des repas, ne reste pas plus de 3h sans manger pour éviter de grignoter et prévois des en-cas sains (fruits, amandes, chocolat noir, smoothie, crudités...).
      Et puis comme je le disais, il faut surtout de la volonté, ce n'est pas tous les jours facile de lutter contre nos pulsions mais on prend vite de nouvelles habitudes. Bon courage à toi :)

      Supprimer
  4. bravo tu peux etre fiere c'est pas facile de changer d'alimentation mais manger de facon saine ca change tout, dans le corps et la tete!
    bise



    www.letiziabarcelona.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est difficile au début de se faire violence, mais cela devient vite un cercle vertueux. On se sent tellement mieux qu'on ne peut continuer !

      Supprimer
  5. Je suis sur la même voie de réflexion.
    Ca fait des années que je me réfugis dans la nourriture. Mangeant par envie et plus par faim, ne contrôlant plus les quantités. Je me suis rendu compte que je me trouvais en situation de trouble alimentaire. L'hyperphagie.

    Alors forcément, comme il y a des raisons plus profondes à ça, je ne peux pas tout changer et contrôler encore mes crises. Mais en dehors des périodes de crises, je peux faire quelque chose. Voilà quelques semaines que je ne grignote plus entre les repas, que mes plats sont en quantité plus raisonnable et équilibré.

    Résultat, je me sens mieux. Mon estomac a retrouvé une taille noramle ou en tout cas proportionnelle à mon corps. J'ai beaucoup moins de ballonnements. J'ai dégonflé. Et ma peau parle d'elle même. Moi qui suis encore victime d'acné, j'ai déjà beaucoup moins de boutons!

    Bien sûr, il y a encore beaucoup de boulot, mais je tiens le bon bout!

    Alors merci pour ton article qui ne fais que me motiver encore plus et me donne d'autres pistes d'actions ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton témoignage. J'ai un peu connu ça aussi, je me suis longtemps réfugiée dans la nourriture, comme s'il fallait juste que je me "remplisse" mais c'est passé en même temps que la période ingrate de l'adolescence pour ma part.
      En tout cas, je te souhaite beaucoup de courage, mais tu as l'air motivée et si cet article te parle en plus, j'en suis vraiment ravie et touchée.

      Supprimer
  6. Vraiment très sympa ton article! Je découvre ton blog via hellocoton :) Il est tout mignon!

    RépondreSupprimer
  7. Bravo pour ton challenge et je sais qu'il est difficile de s'y tenir ! Vider les placards des cochonneries c'est dur quand on a juste envie d'un petit gâteau ! Aïe ! Et je suis comme toi, courir n'est pas mon fort alors je marche dès que je peux, je fais du vélo et de la gym devant Youtube ;-) Et manger des choses non transformées je trouve cela très bien et c'est également mon quotidien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est difficile mais la fierté qu'on en retire et se sentir mieux dans ses baskets est la meilleure des récompenses et des motivations je trouve ! Et puis, le principal c'est d'être actif et de trouver la formule qui nous convient.

      Supprimer
  8. Super article, j'aimerai adopter le même "way of life", j'y réfléchis depuis un moment ! Il me manque encore le déclic pour me lancer, mais ton article est vraiment motivant, continue comme ça ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais réussi avant d'avoir eu ce déclic mais je suis contente que ça te motive. Et puis, changer des petites choses petit à petit c'est déjà bien, même sans déclic !

      Supprimer
  9. Je m'y suis mise aussi il y a quelques semaines. Quand j'étais en première (il y a six ans déjà) j'avais réussi à avoir un mode de vie extrêmement sain (c'était plus facile à l'époque, je vivais chez ma mère qui cuisinait toujours maison, des plats équilibrés, frais, tout ce que j'ai eu à faire, c'est arrêter le grignotage et me remettre au sport) : ça a été difficile les premiers jours puis j'ai eu l'impression de ne plus avoir aucun effort à faire, j'ai perdu cinq kilos en un mois sans m'en rendre compte et sans souffrir le moins du monde ! Puis je suis partie en vacances pendant un mois avec des copines qui s'étaient chargées des achats bouffe, rien de sain dedans et du coup je me suis remise sur les mauvais rails.
    En quittant le domicile de ma mère je me suis mise à très mal manger : au début trop peu puis, ces dernières années, trop tout court. Je trouvais que je n'avais pas le temps de cuisiner (alors que j'ai encore moins de temps maitnenant, mais que je me débrouille). En 2013 j'ai essayé plusieurs fois de tout remettre en place mais à chaque fois, ça a été un échec et j'ai fini par me rendre compte que c'est parce que je voulais en faire trop d'un coup : joggings d'une heure, repas extra sains... alors que là, j'ai décidé d'avancer petits pas par petits pas : on remet l'alimentation saine sur les rails, petit à petit, puis le sport, etc. J'ai commencé également par une "détox" du sucre raffiné après avoir vu plusieurs reportages et compris son effet "drogue". Les deux premiers jours ont été horribles (maux de tête sans arrêt, envie permanente de manger du sucre) et au troisième jour, pouf, c'est devenu beaucoup plus facile - maintenant, je n'en ai presque plus jamais envie. Ce matin mon chéri a ramené des pains au chocolat, j'en ai donc remangé pour la première fois depuis mon arrêt mais en croquant dedans, ça ne m'a même plus apporté le même plaisir qu'avant. Je redécouvre avec délices ce que j'avais connu il y a six ans : quand on habitue le corps à ne plus consommer ce dont il n'a plus besoin, on n'en a plus envie ! Je pense qu'une fois les premiers jours passés, le plus dur est de se dépatouiller avec les moyens que nous donne la société de consommation dans laquelle on vit : il est tellement difficile de ne pas consommer de sucre... il y en a partout ! Même dans les boîtes de petits pois en conserve, on trouve du sucre ajouté. Du coup, je trouve aujourd'hui que le plus difficile c'est de redoubler d'imagination pour ne pas avoir le sentiment de manger la même chose en permanence, plus que de lutter contre une sensation de manque qui disparaît finalement bien vite ^^
    Merci pour cet article qui m'a beaucoup interpellée parce qu'on suit finalement les mêmes principes (sauf pour la viande, j'en mange rarement plus d'une fois par mois) et les jolies photos sont très agréables à regarder :). Puis, il souligne bien quelque chose de fondamental : le plus difficile, c'est le premier, vrai, bon déclic !
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton témoignage que j'ai lu avec beaucoup d'intérêt et dans lequel je me retrouve pas mal.
      Tout ce que tu dis est très vrai. Il faut faire les choses à son rythme, si on opte pour un changement trop radical, on risque justement de perdre le rythme et de se démotiver.
      Et oui, la drogue la plus répandue finalement c'est bel et bien le sucre et je me suis sentie presque vexée en découvrant ça d'en être une victime moi aussi.
      Et on peut avoir toute la bonne motivation du monde, sans déclic, on finira par se lasser et échouer, il faut vraiment que ça vienne de nous.
      Encore merci pour ton commentaire !

      Supprimer
  10. Salut!

    Je me suis inscrite sur Hellocoton récemment, j'ai vu ton article par hasard et j'ai cliqué...
    ET LA, ré-vé-la-tion!

    Je suis exactement dans le même cas que toi, je ne me définirais pas comme étant grosse mais depuis que je me suis mariée, j'ai pris pas mal de kg.
    Avant je faisais un joli XS aujourd'hui je frôle un petit M.

    Je ne m'affole pas, mais je commence sérieusement à me poser des questions sur mon hygiène de vie, l'âge qui avance et les mauvaises habitudes que je risque de traîner longtemps.

    Je trouve ton article vraiment bien écrit, mais surtout réaliste. Avant j'avais peur car mes décisions étaient trop radicales, du coup, je ne tenais pas longtemps.
    Mais je crois, que ton point de vue d'avancer doucement mais sûrement me plait beaucoup.

    Je te remercie beaucoup pour cet article! Je compte m'y mettre grâce à toi.

    Bonne journée et bonne continuation.

    Mayev
    Street Chic | Le Mag
    www.streetchicmag.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu savais comme ton commentaire me touche, je me suis donnée beaucoup de mal pour cet article et de lire des retours comme ça, c'est une belle récompense !
      Merci beaucoup et bonne continuation à toi :)

      Supprimer
  11. Merci pour ton article , je me retrouve assez dans toutes tes explications , j'ai aussi changé mon mode de vie alimentaire et je ne regrette rien , je fais 1 h de sport par jour , du yoga , des pilates ...je cours 2 fois pas semaine pendant 1 h et cela me fait un bien fou .Coté alimentation plus de plats tout prêt des magasins , j'ai enfin appris à manger oui cela peut paraître bête de dire ça mais il m'a fallut tout reprendre du début , car toutes les choses qu on peut nous mettre dans la tête sur les régimes et les diètes qui ne font rien d'autre que nous détruire et nous donner une tête de bouledogue affamé ...m'avaient complètement perdus ..Du coup un vrai plaisir de cuisiner , découvrir ou redécouvrir les choses simples , j ai même fait une detox de sucre industriel , je ne mange que le sucre non raffiné bio et après plusieurs moi me voila enfin capable d'avaler un yaourt sans sucre , tout en trouvant ça bon , j ai aussi étrangement suite à ça changé de gout ..je ne bois plus de lait mais du lait d amande , je me régales avec des confitures maisons , du miel ou du sirop d'érable et je mange de moins en moins de viandes car je ne le supportes plus , et à mort le pain blanc depuis que j ai découvert le pain complet mon corps me remercie :) !Bravo à toi ravie d avoir lu ton expérience , je file fouiller ton blog .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut oublier les mots régimes et calories, et faire confiance à la nature plus qu'à l'homme !
      Merci pour ton commentaire !

      Supprimer
  12. Bravo, tu as assuré, tu peux être fière ! J'avais aussi commencé ce mode de vie l'an passé et perdu 8 kilos juste en mangeant plus de "bêtises", et beaucoup moins de féculents, dingue !
    Seulement, je bosse dans la restauration et j'ai changé de boulot, du coup j'ai plus le choix de ce que je mange et ca me désole :(
    Bonne continuation dans cette voie que tu as empruntée ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mince, c'est dommage de ne pas pouvoir manger ce que l'on veut, j'en suis désolée pour toi :(

      Supprimer
  13. D'abord, saches que je suis comme toi. Je fais attention à ce que je mange et à vrai dire, presque tout a changé en un an. Avant, j'achetais des plats industriels, du surgelé, des steaks hachés 1er prix et des biscuits, je ne faisais aucun sport... Aujourd'hui, il n'y a plus rien de tout cela dans mes placards, je fais beaucoup de choses moi même, je fais beaucoup de sport. En soi, je ne me suis jamais sentie aussi bien dans ma peau. Le problème, c'est que tout ce changement a influencé aussi ma vie et que je suis perturbée/perdu dans certains domaines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis navrée de l'entendre, je ne sais pas en quoi tu es perdue mais se sentir bien dans sa peau, c'est déjà très important ! Bonne continuation à toi.

      Supprimer
  14. Bravo pour ce nouveau mode de vie ! Tes assiettes ont l'air super bonne, ça donne des idées <3

    RépondreSupprimer
  15. Je trouve ta démarche vraiment superbe, et elle m'encourage encore plus alors que moi même je commence depuis 2 semaines ce petit parcours semé d'embûches. Je me suis revue entre tes lignes et ça m'a fait beaucoup rire. Tes menus me mettent l'eau à la bouche et tes photos sont adorables, bonne continuation dans ton nouveau mode de vie.
    Imaginegirls

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup et bonne continuation à toi aussi alors :)

      Supprimer

Merci pour vos commentaires qui me vont droit au cœur !